« Le pire est à venir »

Suite de ceci

Tardis, Terre. 21e siècle après Jésus-Christ.

James ne comprenait toujours pas comment il était passé de son jardin à… euh, ici. On aurait dit la pièce centrale de la maison d’un riche excentrique. Mise à part la porte bleue qui s’était refermée derrière lui, il ne semblait y avoir aucun rapport entre l’intérieur et l’extérieur. Pour commencer, l’intérieur était…

– C’est plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur ! lança Églantine l’air émerveillée.

James, quant à lui, n’était pas du tout émerveillé. Au contraire, il se sentait mal. Absolument tout clochait dans cet endroit. Au milieu, un grand pilier transparent abritait une verrerie oblongue toute en rondeurs complexes qui émettait une lumière diffuse aux tons bleus et orange. Tout autour, un enchevêtrement de levier, boutons, consoles vidéo et manivelles biscornues s’amassait pour former le plus improbable des tableaux de bord. Seul un être psychologiquement instable et probablement sujet à la schizophrénie à tendance paranoïaque aurait pu concevoir et maîtriser une telle débauche de bizarreries technologique. James osait à peine regarder les murs tant ils défiaient sa logique. Il n’aurait pas dû être si éloignés, après tout, la boîte dans laquelle il se trouvait avait une superficie qui ne devait guère excéder les 4m². C’était peut-être dû à un (très) habile jeu de miroirs, mais il semblait que les parois étaient distantes de plusieurs dizaines de mètres, ce qui était parfaitement impossible. Pour couronner le tout, James croyait bien entendre un enregistrement du chant des baleines qui provenait du pilier central et s’accordait en rythme avec les montées et descentes de la forme en verre.

Le maître des lieux, le Docteur apparemment, souriait de toutes ses dents terriblement blanches. James ne savait pas s’il se montrait très accueillant ou s’il était simplement dérangé. Et puis, il les observait avec une intensité dérangeante.

– C’est magnifique, n’est-ce pas ? dit le Docteur.

– Oui, je n’ai jamais rien vu de tel ! s’enthousiasma Églantine. Qu’est-ce qu’il y a par là ?

– Ne va pas par là. Sérieusement, dit le Docteur et toute trace de jovialité avait disparu de son visage.

James sentit qu’il pâlissait ou qu’il virait au verdâtre quand il se rendit compte qu’elle désignait un couloir mal éclairé s’enfonçant dans des profondeurs qui ne pouvaient être que malveillantes. Un cri mal assuré et manquant cruellement de virilité s’échappa de sa bouche alors qu’il se recroquevillait en position fœtale par terre en fermant les yeux. Presque immédiatement, il sentit qu’on s’accroupissait à côté de lui.

– Eh, toi en pyjama. C’est quoi ton nom ? demanda le Docteur.

– James Crowley, gémit-il en tentant de se replier encore plus sur lui-même.

– D’accord. James, tu ne devrais pas rester par terre comme ça.

– Pourquoi ça ?

– Parce que primo, ça risque d’abîmer ce superbe haut de forme, dit le Docteur en enlevant le chapeau de la tête de James. Et secundo, parce que tu ferais mieux de t’agripper à quelque chose si tu veux préserver ce petit corps frêle qui est le tien. Mais c’est toi qui décide !

James sentit qu’il fallait qu’il s’indigne à propos de quelque chose :

– PETIT CORPS FRÊLE ?

– Moi aussi je dois m’accrocher ? demanda Églantine.

Le Docteur coiffa le chapeau haut de forme. Le danger se mit à briller dans ses yeux. Il déclara « Le pire est à venir » en tournant une manivelle et toute l’impossible cabine se mit à trembler. Avant qu’il ne s’évanouisse, James crut voir un jeune homme en pyjama pousser un levier puis disparaître à travers une porte invisible.


Je ne sais pas du tout où ça nous mène.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Doctor Who, Fanfiction, Micro-histoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s