Dragon

La légende arthurienne, ça vous dit quelque chose ? Ben, c’est presque ça.


Arthur se faufila subrepticement dans la grange en prenant bien garde à ne pas faire de bruit en refermant la porte. Taillefer semblait toujours endormi. Comme toujours, il émanait du dragon une improbable sensation de propreté, fait peu commun pour un animal de cette taille logeant dans une grange. L’odeur lourde et entêtante du foin s’éclipsait derrière celle de Taillefer, fraîche comme une brise. Arthur s’émerveillait à chaque fois comme la première fois qu’il l’avait rencontré alors qu’il n’avait pas plus de cinq ans. La peau du dragon se comportait différemment suivant l’environnement lumineux. En pleine lumière, elle réfléchissait en arc-en-ciel les rayons du soleil, mais dans la pénombre de la grange, Taillefer se parait d’une teinte laiteuse légèrement brillante.

Arthur s’avança jusque devant la tête du dragon qui reposait sur ses pattes avant croisées à la manière des chats. Une vive émotion s’empara du garçon quand un œil presque aussi grand que lui s’ouvrit subitement. Avait-il réveillé le dragon ou bien l’était-il déjà lorsqu’il s’était introduit dans son repère ?

Il posa sa main tout près de l’immense œil sur la peau étonnamment fraîche de l’animal. Il n’était jamais certain que le contact fût aussi agréable pour Taillefer que pour lui, mais le dragon ne s’en était jamais plaint. Arthur était subjugué par la couleur ambrée de l’œil reptilien qui lui rappelait cette délicieuse bière que faisait Viviane.

– Je ne comprends pas ton intérêt pour l’alcool, Arthur, souffla Taillefer. Il te rend plus stupide que tu ne l’es déjà.

Arthur sourit. Le dragon était toujours plein d’attentions envers son jeune protégé, il lui manquait simplement un soupçon de diplomatie.

– Je ne t’ai pas réveillé, j’espère, dit Arthur.

– Tu sais bien que tu es trop petit pour ça, répondit le dragon tout en refermant paresseusement les yeux. Tu devrais retourner auprès de ton maître avant qu’il ne s’impatiente.

– Merlin ne sait même pas que…

– ARTHUR ! cria la voix de Merlin. Voudrais-tu bien cesser de disparaître dès que je vais… bref.

Arthur leva les yeux au ciel. Il adressa une dernière caresse à Taillefer qui sombrait déjà dans un sommeil proportionnel à sa taille, avant de retourner aux côtés de Merlin pour terminer sa passionnante leçon de géopolitique bretonne.

 

Allez, une petite bière pour fêter ça ! Comment ça  » ‘y a rien à fêter » ? Pfff…

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Micro-histoire

2 réponses à “Dragon

  1. Oudin

    Il a quel âge Arthur? Il n’est pas un peu jeune pour une bière à moins qu’elle soit bonne!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s